A quelle température le discus?
Started by John


Rate this topic
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


36 posts in this topic
John
Member
***


0
234 posts 20 threads Inscription : Feb 2005
15-03-2005, 20:58:18 -
#1
Je voulais juste demandé l'avis de tout le monde sur la température de l'eau pour maintenir du discus dans de bonnes conditions. Moi je suis à 29°C mais je souhaiterais diminué un petit peu pour tenter de diminué les algues.

@+
Merci à tous pour vos précieux conseil et vive le chantdeleau!!!!
jacaré
Moderator
*****


0
1,932 posts 122 threads Inscription : Feb 2004
15-03-2005, 21:15:19 -
#2
Slt
tu peux descendre a 27-28° Wink
j'ai pu lire que certains descendé plus bas Huh
ces valeurs me semble etre encore correcte pas plus basse a mon avis (28-27) quand a une inscidence sur tes algues :o
Wink
A+


[Image: cate_ban.gif]
ben29x
Posting Freak
*****


0
891 posts 34 threads Inscription : Sep 2004
15-03-2005, 21:38:16 -
#3
je ne suis pas sûr non plus qu'une baisse de la température ait une influence sur les algues <_<
kenavo
Shyriu
Posting Freak
*****


0
2,120 posts 101 threads Inscription : Dec 2003
15-03-2005, 21:48:29 -
#4
Moi ausii car dans ce cas je baisse un max car j'arrive pas a les exterminer
chamble
Administrator
*******


2
4,666 posts 100 threads Inscription : Dec 2003
15-03-2005, 21:55:34 -
#5
En effet ça ne changera pas grand chose aux algues car même à 23 dans mes bacs de guppies, j'en avais. devil
Admin du Forum Chantdeleau.com

[Image: minilogowater.png]
Guy
Posting Freak
*****


0
1,325 posts 78 threads Inscription : Nov 2004
15-03-2005, 22:17:41 -
#6
Dans mon 300L, j'ai réussi à me débarrasser à 99% des algues, tout en restant à 29/30°.
Ma solution, j'ai planté, planté, planté avec les boutures de Sam (merci au passage), enlevé les 5 discus juvéniles que je gavais à la prépa maison, et quelque copieux changement d'eau au départ, et sait tout.
@+ ,

Guy.

[Image: dffbanniere.gif]
lesfilmu
Posting Freak
*****


0
1,736 posts 56 threads Inscription : Feb 2004
16-03-2005, 06:45:20 -
#7
D'accod avec les autres, pour les algues c'est pareil.

Pour la temp, je crois que le concensus général est vers 29/30, j'ai fait 27 avec des turquoise bleu il y a très longtemps, ca n'avait pas l'air de les géner.

Pour les plantes, en prenant les variétés qui supportent les eaux chaudes, ca va aussi.
Lesfilmu
La vie est trop courte pour faire les erreurs soi-même, il faut profiter de celles des autres - Steve Fossets, Millionaire Aventurier
Mon blog

[Image: dffbanniere.gif]
John
Member
***


0
234 posts 20 threads Inscription : Feb 2005
16-03-2005, 06:58:27 -
#8
Ok merci pour vos avis. Donc je ne change rien. Tongue
@+

john
Merci à tous pour vos précieux conseil et vive le chantdeleau!!!!
Galathée
Member
***


0
135 posts 1 threads Inscription : Apr 2004
16-03-2005, 16:07:12 -
#9
Salut,

La température de l'eau ne changera pas grand chose au niveau des algues. Je pense que, même à des températures très basses (en dessous de 15°), il n'y aura pas de cyanobactéries dans l'eau.

Les "fleurs d'eau" (explosions d'algues en suspension ou en surface) ne s'observent qu'en été dans le milieu naturel. Pourquoi ? La température n'explique pas tout. Il faut aller chercher l'explication dans les sédiments.

Voir à partir de la page 13: http://rdb.eaurmc.fr/sdage/documents/note-tech-2.pdf

Le taux de nitrates a une influence sur le développement des algues, mais, sans phosphates, il ne pourrait y en avoir.

Introduire n'importe quelles plantes ne sert à rien: ce qu'il faut, ce sont des plantes de surface, qui sont capables de puiser l'azote dans l'atmophère (tout comme les cyanos), mais qui doivent trouver du phosphore dans l'eau. Lorsqu'il n'y aura plus suffisamment de phosphates, les algues mourront et les plantes stagneront.

Il existe aussi une autre possibilité: les "plantes aquatiques" (algues comprises) ont besoin de:
- 80% d'oxygène;
- 9,7% d'hydrogène;
- 6,5% de carbone;
- 0,7% d'azote;
- 0,08% de phosphore.
Il est difficile de jouer sur tous les éléments, mais on constate que c'est le carbone qui est l'élément prépondérant sur lequel il est possible d'agir. L'azote et le phosphore ne représentent que peu de choses.
Si vous avez des algues, c'est qu'elles trouvent tous les éléments indispensables pour se développer. Personnellement, j'ai choisi de m'attaquer au COD (carbone organique dissous) en l'oxydant au permanganate. Pour les eaux vertes, ça fonctionne en moins d'une semaine. Sur les cyanos inféodées au substrat, c'est plus long, mais ça marche également. Mais, il faut être patient.

@ +

:fleur:
ludoyo14
Posting Freak
*****


0
1,403 posts 30 threads Inscription : Feb 2005
16-03-2005, 16:14:53 -
#10
en gros si j'ai bien compris,
il faut mettre des "cyanos" pour commencer à éliminer les algues
Citation : Personnellement, j'ai choisi de m'attaquer au COD (carbone organique dissous) en l'oxydant au permanganate. Pour les eaux vertes, ça fonctionne en moins d'une semaine. Sur les cyanos inféodées au substrat, c'est plus long, mais ça marche également. Mais, il faut être patient.&nbsp; :fleur:
pour moi c'est du chinois Blush
est-ce que tu pourrais m'expliquer un peu plus simplement stp :ange: :ange:
@ + les discophileueueueueueueuxxxxxx

mon ti blog
Galathée
Member
***


0
135 posts 1 threads Inscription : Apr 2004
16-03-2005, 19:17:28 -
#11
Citation :en gros si j'ai bien compris,
il faut mettre des "cyanos" pour commencer à éliminer les algues
Euh.... hum.... Huh

Le carbone organique se trouve dans les organismes morts, les déchets (végétaux, restes de nourriture) et animaux (déjections).

Il est incorporé dans de grosses molécules qui, au fil du temps, vont être réduites par des bactéries avec consommation d'oxygène. On appelle cela le Carbone Organique Total (le CO2 est du carbone minéral).

Le Carbone Organique Total incorporé dans ces grosses molécules peut circuler pendant un "certain temps" dans l'aquarium avant d'être décomposé. Il traverse n'importe quel filtre, aussi fin soit-il. Voilà pourquoi on dit qu'il est "dissous". En l'oxydant (avec de l'ozone, de l'oxygène, du permanganate), on le transforme rapidement en carbone minéral (CO2) qui rejoint l'atmosphère. Ce carbone n'est donc plus disponible ni pour les algues ni pour les plantes.

Pour reprendre le cas des cyanophycées, ça ne sert à rien de réduire les nitrates, ces algues se nourrissant de l'azote dissous dans l'eau, azote qui provient de l'atmosphère.

Comme il n'est guère possible d'agir sur les phosphates (sauf en utilisant une résine), que le taux de nitrates n'a aucune incidence sur les algues, il reste à faire jouer au carbone le rôle d' "élément limitant". :blink:

Voilà.

Maintenant, pour répondre à ta question, je te répondrais par l'affirmative: s'il était possible de cultiver des cyanos dans un bac relié à l'aquarium principal, ce serait la solution idéale pour se débarrasser des phosphates (en enlevant les algues à mesure.)
Si tu veux essayer... :blink:
Je ne pense pas que les filtres à algues datent d'hier et ils sont toujours employés en aquariophilie marine, dans le seul but de limiter le taux de phosphates (la "dénitratation" s'effectue au centre de roches poreuses en Berlinois ou dans le sable en système Jaubert.) On adjoint au bac principal un "refuge" dans lequel on fait pousser des algues qui sont enlevées de temps en temps.

C'est simple non ?

@ +

:fleur:
chamble
Administrator
*******


2
4,666 posts 100 threads Inscription : Dec 2003
16-03-2005, 22:13:59 -
#12
Je voulais réaliser un filtre à algues pour mon bac mais j'ai un peu peur qu'elles ne colonisent le reste du bac. A moins peut être de faire passer l'eau de sortie par mon U.V???
Admin du Forum Chantdeleau.com

[Image: minilogowater.png]
ludoyo14
Posting Freak
*****


0
1,403 posts 30 threads Inscription : Feb 2005
16-03-2005, 22:16:05 -
#13
alors bravo Galathée :fleur:
toi quand on te demande de simplifier les choses tu réussi à me faire comprendre ma question du départ mais du coup d'autres questionnements apparaissent :lol: :lol:
en tous cas merci pour tes réponses super intéressantes :fleur: :fleur:
@ + les discophileueueueueueueuxxxxxx

mon ti blog
John
Member
***


0
234 posts 20 threads Inscription : Feb 2005
17-03-2005, 07:06:24 -
#14
On a un biologiste parmi nous quel plaisir a lire tout ça mais qu'est que c'est pas évident de venir a bout des algues.

Mais bon bref la question de départ étant la tempé du discus alors ça change rien...
au niveau des algues... donc je vais resté comme je suis pour l'instant.

En tout cas Galathée bravo pour tes réponses super enrichissantes.

@+ Smile
Merci à tous pour vos précieux conseil et vive le chantdeleau!!!!
lesfilmu
Posting Freak
*****


0
1,736 posts 56 threads Inscription : Feb 2004
17-03-2005, 08:33:38 -
#15
Citation : En tout cas Galathée bravo pour tes réponses super enrichissantes
Oui, assez d'accord...

Quand je vois ce qui s'est passé ailleurs, je dois avouer que je suis scotché... mais très content, parceque du coup, Galathée est sur le chant de l'eau, c'est tout bénef pour nous ! :Irl:
Lesfilmu
La vie est trop courte pour faire les erreurs soi-même, il faut profiter de celles des autres - Steve Fossets, Millionaire Aventurier
Mon blog

[Image: dffbanniere.gif]
Galathée
Member
***


0
135 posts 1 threads Inscription : Apr 2004
17-03-2005, 09:55:29 -
#16
Citation :Je voulais&nbsp; réaliser un filtre à algues pour mon bac mais j'ai un peu peur qu'elles ne colonisent le reste du bac. A moins peut être de faire passer l'eau de sortie par mon U.V???
C'est possible et sans aucun risque. J'utilise personnellement une mousse que je récolte dans une fontaine et qui peut vivre de 5° à 30° C.

J'ai un aquarium sans sol qui ne fonctionne que grâce à cette mousse:

http://www.aquabulles.com/album_page.php?pic_id=166

Suffit de demander.

@ +

:fleur:
chamble
Administrator
*******


2
4,666 posts 100 threads Inscription : Dec 2003
17-03-2005, 14:45:56 -
#17
Merci galathée Wink
Admin du Forum Chantdeleau.com

[Image: minilogowater.png]
Benoit-V
Administrator
*******


0
5,215 posts 183 threads Inscription : Nov 2003
Location: Strawberries fields
18-03-2005, 12:01:35 -
#18
Citation :Je pense que, même à des températures très basses (en dessous de 15°), il n'y aura pas de cyanobactéries dans l'eau.
Petite précision, les cyano comme leur nom le précise ne sont pas des algues mais bien des bactéries qui présentent des pigments photosynthétiques dans leur cytoplasme.

C'est pour ça que la température à une influence sur leur croissance car la croissance est directement proportionnelle à la temp du milieu. Smile Avec une temp mini et maxi.

C'est pour cela, aussi qu'il est possible de les éliminer (après en avoir trouvé la cause bien sur Big Grin) par antibiothérapie. Par exemple, la péniciline.

Citation :Pour reprendre le cas des cyanophycées, ça ne sert à rien de réduire les nitrates, ces algues se nourrissant de l'azote dissous dans l'eau, azote qui provient de l'atmosphère.
Galathée, tu dis bien que les cyano oxydent l'azote gazeux en NO3 en utilisant une source carbonée (sucre ou ..) ou directement avec l'O2 dissoute. Leur voie respiratoire est l'oxydation du N2 ? Huh Elles sont bien aérobies, donc ? Smile
Galathée
Member
***


0
135 posts 1 threads Inscription : Apr 2004
18-03-2005, 17:15:37 -
#19
Citation : Petite précision, les cyano comme leur nom le précise ne sont pas des algues mais bien des bactéries qui présentent des pigments photosynthétiques dans leur cytoplasme.

C'est pour ça que la température à une influence sur leur croissance car la croissance est directement proportionnelle à la temp du milieu. Smile Avec une temp mini et maxi.
Ceci est parfaitement inexact: la prolifération des cyanobactéries est proportionnelle à la quantité de nutriments présents dans l'eau, et je m'explique: dans la nature, on n'observe de "bloom" algal que dans les eaux chaudes. Pourquoi ?
La raison en est que pendant la saison "froide", le phosphore présent dans l'eau s' y trouve sous forme de phosphates. Mais l'ion phosphate est lié à un autre élément (fer, manganèse, aluminium, calcium, magnésium...) Pendant la saison "chaude", l'ion phosphate perd ses atomes d'oxygène et donne du phosphore moléculaire.
Citation :Galathée, tu dis bien que les cyano oxydent l'azote gazeux en NO3 en utilisant une source carbonée (sucre ou ..) ou directement avec l'O2 dissoute. Leur voie respiratoire est l'oxydation du N2 ?  Elles sont bien aérobies, donc ?
Absolument pas: les cyanos n'oxydent pas l'azote. Pour cet élément, la cyanobactérie a l'embarras du choix, mais, en tout état de cause, elle n'absorbe que de l'azote moléculaire (N2), grâce à un processus enzymatique connu sous le nom de nitrogénase. Elle peut donc absorber directement l'azote atmosphérique qui se dissout dans l'eau. Cet azote sera réduit en NH3.
Pendant les fortes chaleurs, il y a apauvrissement de l'eau en oxygène. Les phosphates, fortement liés à divers éléments, dont le manganèse, le fer, l'aluminium, s'en détachent pour libérer du phosphore. Voilà pourquoi, sur certains forums, on conseille de garder un ratio Nitrate/phosphates de l'orde de 7/10 pour 1. Les ions oxygène contenus dans les nitrates ne sont là que pour empêcher la réduction des métaux complexés avec les phosphates. Autrement dit, il est impératif que les ions phosphates restent liés au manganèse, au fer, à l'aluminium. Ce qui est intéressant dans cette pratique, ce n'est pas le nitrate en tant qu'aliment pour les plantes, mais en tant que donneur d'oxygène.

Lorsque, dans la nature, l'oxygène vient à manquer, l'élément nécessaire au transport intracellulaire par les bactéries (le phosphore) devient disponible par formation d'Adénosine Monophosphate (AMP) Diphosphate (ADP) et Triphosphate (ATP).

Je souhaiterais dire ceci: pensez-vous vraiment que la quantité de phosphore présent dans le sol de vos aquariums est égal à la quantité de phosphates que vous mesurez ? Je ne crois pas. Vous pouvez facilement multiplier par 10 !

Il est possible d'empêcher les cyanos de se développer, et, d'ailleurs, on procède à l'élimination du phosphore dans les stations d'épuration (le taux maximum autorisé en eaux de rejet est de 1 mg/l.) On met tout simplement au travail des bactéries qui se trouvent dans un milieu relativement riche en oxygène (~2 mg/l), ce qui est trop pour les bactéries dénitrifiantes, mais insuffisant pour les bactéries de la déphosphatation. Elles absorbent donc l'oxygène des phosphates et le phosphore précipite avec les boues.

D'autres procédés utilisent des éléments chimiques, tels que le fer trivalent ou l'aluminium. On peut utiliser les oxydes d'aluminium (c'est ce qui se vend dans le commerce aquariophile) ou le chlorure ferrique (FeCl3) + carbonate de calcium (CaCO3). On obtient, suivant les cas, du phosphate d'aluminium (Al3PO4) ou du phosphate de fer (Fe3PO4), composés insolubles dans l'eau. Le calcium réagit également sur les phosphates (phénomène bien connu des aquariophiles marins.)

Vous pouvez faire l'expérience suivant: mettez de la limaille de fer ou des copeaux de perçage dans une "chaussette" et le tout dans l'aquarium. S'il y a beaucoup de phosphates, le fer va devenir noir: il est impératif de l'enlever à ce moment-là et de ne pas le laisser s'oxyder.

Donc, en résumé, c'est bien la libération de phosphore, à partir des phosphates, qui déclenche l'apparition des cyanos et non les nitrates, comme on nous l'a si bien dit pendant plus de 60 ans, pour protéger les intérêts de l'industrie des lessives et savons de toutes sortes.

Voili.

@ +

:fleur:

http://www.com.univ-mrs.fr/IRD/atollpol/...imiphy.htm

P.S. Je voudrais ajouter ceci pour illustrer mon propos: depuis deux ou trois jours, nous connaissons des températures exceptionnellement fortes pour la saison. Je possède, pour mon élevage de Daphnia magna, une auge de 600 litres en fibre de verre comme les paysans en utilisent. Il y a deux jours encore, je pouvais voir le fond de cet abreuvoir et les sédiments qui y sont présents en quantité assez importante. Depuis hier, l'eau est verte et on n'y voit goutte à 5 cm de profondeur. Une belle fleur d'eau, en quelque sorte. Il est bien évident que l'élévation brutale des températures (il gelait encore avant-hier) est responsable de cette prolifération d'algues, mais c'est uniquement en raison d'une chute brutale de la teneur en oxygène et d'une libération de phosphore.
lesfilmu
Posting Freak
*****


0
1,736 posts 56 threads Inscription : Feb 2004
18-03-2005, 19:42:10 -
#20
Il est fort, ce Galathée.. je suis incapable de dire si c'est vrai ou si c'est du grand délire, en tout cas, c'est très convainquant.

A remettre dans le contexte d'une discussion avec mon beau-père, dont j'avais relaté la teneur : ce ne sont pas nes nitrates qui provoquent l'apparition des algues, mais les phosphates. Je n'était pas rentré dans ce niveau de détail avec lui (j'en suis bien incapable), mais le phénomène décrit est le même...
Lesfilmu
La vie est trop courte pour faire les erreurs soi-même, il faut profiter de celles des autres - Steve Fossets, Millionaire Aventurier
Mon blog

[Image: dffbanniere.gif]
Benoit-V
Administrator
*******


0
5,215 posts 183 threads Inscription : Nov 2003
Location: Strawberries fields
18-03-2005, 21:07:51 -
#21
Merci Galathée, mais bon la théorie du bloom naturel ou forcé, je connais Wink pour l'avoir mis en pratique en salle d'algue destinée à l'élevage aquacole.

Toutes bactéries à une température optimale de croissance, ainsi qu'une temp mini et maxi où le développement est arrêté et aussi une temp maxi léthale. Smile
Citation :la prolifération des cyanobactéries est proportionnelle à la quantité de nutriments présents dans l'eau,
Comme toutes bactéries, mais ici la quantité de lumière absorbée est important aussi.

Citation :Il est bien évident que l'élévation brutale des températures (il gelait encore avant-hier) est responsable de cette prolifération d'algues, mais c'est uniquement en raison d'une chute brutale de la teneur en oxygène et d'une libération de phosphore.
C'est un peu court et l'augmentation des radiations solaires tu en fait quoi !!
Car avant-hier la somme radiations solairesétaient au alentour de 100 (mesurée par solarimètre) et aujourd'hui par exemple, elle franchie la barre des 600 facile. La température n'est qu'un des facteurs qui joue sur la croissance des algues. Dans ton cas, les nutriments étaient là; mais les facteurs limitants étaient temp et lumière. Je ne pense que tu aurais eu le mme dévelopement en placant à l'obscurité ton auge.
chamble
Administrator
*******


2
4,666 posts 100 threads Inscription : Dec 2003
19-03-2005, 07:02:43 -
#22
Il est certain que le rayonnement solaire a son importance. Mon 200 litres amozo se trouve proche d'une fenêtre. Je vous dis pas depuis que le soleil est revenu!! devil
Admin du Forum Chantdeleau.com

[Image: minilogowater.png]
Galathée
Member
***


0
135 posts 1 threads Inscription : Apr 2004
19-03-2005, 10:59:16 -
#23
Citation :Merci Galathée, mais C'est un peu court
:o
Essaie de lire le lien que je t'ai donné ci-dessus. Tu comprendras que les facteurs température et lumière ne sont pas nécessairement les éléments limitants.

J'ai d'ailleurs une pensée émue pour les aquariophiles qui mettent leur aquarium dans le noir complet, sans aucun succès dans leur lutte contre les "eaux vertes". Or un aquarium est, par définition, un milieu qui fonctionne dans des conditions de température et de luminosité constantes.

Si tu peux m'expliquer ça...

Sujet clos pour moi.

@ +

:fleur:
Galathée
Member
***


0
135 posts 1 threads Inscription : Apr 2004
21-03-2005, 10:56:31 -
#24
"C'est à partir des substances minérales dissoutes dans l'eau que les algues synthétisent leurs tissus. Du point de vue de la structure, le carbone est le composant principal, après l'hydrogène et l'oxygène. Mais c'est le phosphore qui, en conditions naturelles, est le tout premier nutriment à faire défaut pour assurer la synthèse de nouveaux tissus, avant l'azote et le carbone. Le phosphore est dit " facteur limitant ", notion empruntée à l'agronomie. C'est également le facteur de maitrise puisque c'est en agissant sur lui qu'il est possible d'augmenter ou de réduire les proliférations algales.

En déversant dans le réseau hydrographique des quantités considérables de phosphore, les activités humaines, qu'elles soient domestiques, industrielles ou agricoles, induisent une carence en azote. Cette situation stimule la prolifération de cyanobactéries capables de fixer l'azote moléculaire dont l'atmosphère constitue une réserve quasi inépuisable. Une fois métabolisé cet azote se retrouve dans le milieu aquatique et participe à son fonctionnement au même titre que les apports anthropiques. D'autres espèces cyanobactériennes peuvent se développer en raison de leur aptitude à proliférer dans les conditions d'éclairement réduit qu'entraîne la prolifération des algues, toutes espèces confondues.
Mise en évidence à l'échelle réduite de temps et d'espace propre à l'expérimentation scientifique la carence en azote fait apparaître ce dernier comme facteur limitant, ce qui occulte le fait qu'à l'échelle globale de l'hydrosystème c'est le phosphore qui est le facteur limitant puisque c'est lui qui déclenche la fixation biologique de l'azote. (...)
Pour remédier à cette situation il est inutile, voire nuisible d'intervenir sur l'azote. Le facteur de maîtrise, c'est le phosphore. En effet :
- 1) toute réduction de l'azote est globalement vouée à l'échec du fait de l'activité compensatrice des fixatrices d'azote et seule une réduction des phosphates peut venir à bout des cyanobactéries, qu'elles soient ou non fixatrices d'azote.
- 2) seule une réduction du phosphore permet de ramener la prolifération végétale à une valeur proche de ce qu'elle est en conditions naturelles ; toute réduction de l'azote ne peut qu'éventuellement arrêter le processus de dégradation au niveau atteint quand la situation est suffisamment catastrophique pour qu'on s'y intéresse, ce qui est parfaitement insuffisant et ce qui suppose l'absence de l'activité compensatrice des fixatrices d'azote à tout instant et en tout point de l'hydrosystème, supposition intenable.
Non seulement réduire les apports de nitrate n'est pas le bon moyen de lutter contre la pollution par les phosphates mais la présence de nitrate contribue à lutter contre deux conséquences particulièrement fâcheuses de cette pollution : la charge interne de phosphore et les cyanobactéries fixatrices d'azote. Il est cependant hors de question qu'un ajout de nitrate puisse venir à bout des cyanobactéries non fixatrices d'azote. Leur présence résultant d'un manque de lumière provoqué par l'auto-ombrage du phytoplancton stimulé par les apports de phosphore, leur élimination ne peut résulter que d'une intervention sur ces derniers."


Guy BARROIN, INRA, Hydrobiologie et faune sauvage,
B.P. 511
74203 Thonon-les-Bains.
in "Le Courrier de l'Environnement", n°48, février 2003.

Eh, oui, mon pauvre Benoit V: si, dans mon auge, les algues se sont développées, c'est bien en raison d'une augmentation de la température et d'un relargage du phosphore. Mesurée avec un simple disque de Secchi, je pense que la lumière ne devrait pas dépasser les 10 premiers centimètres au-dessous de la surface de mon eau. Il ne devrait donc pas y avoir de cyanos dans les 50 cm non-éclairés. Et pourtant, il faut se rendre à l'évidence... Le défaut de lumière n'est donc pas un élément limitant de la prolifération des cyanos, mais je doute que tu puisses admettre cela un jour.
Tu prétends avoir pratiqué la culture forcée des algues. Je pense que c'est du baratin. Quand j'essaie de lire ce que tu as écrit sur la "respiration" des cyanos, je me pose des questions:
Citation :Galathée, tu dis bien que les cyano oxydent l'azote gazeux en NO3 en utilisant une source carbonée (sucre ou ..) ou directement avec l'O2 dissoute. Leur voie respiratoire est l'oxydation du N2 ?&nbsp; Elles sont bien aérobies, donc ?&nbsp;
Celui qui comprendra quelque chose à cette logique et à ce charabia n'est certainement pas encore né: les cyanos, pour un bon nombre d'entre elles, fixent l'azote de l'atmosphère, les autres empruntent la voie de la nitrate réductase.
Citation :C'est pour ça que la température à une influence sur leur croissance car la croissance est directement proportionnelle à la temp du milieu.&nbsp; Avec une temp mini et maxi.
C'est pour cela, aussi qu'il est possible de les éliminer (après en avoir trouvé la cause bien sur ) par antibiothérapie. Par exemple, la péniciline.
Les antibiotiques détruiront les cyanos quelles que soient la température et la lumière du milieu. Non content de te contredire, tu fais preuve d'une grande irresponsabilité: l'usage des antibiotiques dans les décennies passées pose aujourd'hui problème.
Perle trouvée sur un site "fameux" et de référence:
Citation :Parfois une poussée d'algues pinceaux dénote <span style='color:red'>un manque de phospphates. Il semble aussi qu'un déséquilibre entre les nitrates et les phosphates favorise la pousse de ces algues comme celle des cyano... Dans ce cas si les nitrates sont inférieures à 5 mg/L, on peut ajouter du nitrate de potassium KNO3 et , du PO4 sous forme de KH2PO4 ou K2HPO4 Il semblerait que le rapport optimal entre nitrate et phosphate soit de 10 contre 1 ( 10 mg/l de nitrate = 1 mg/l de phosphate ). Si ce rapport est déséquilibré dans un sens ou dans l'autre , ce sont les algues qui en profitent
Il faudrait donc éviter d'abaisser trop les nitrates et phosphates; viser un taux à zéro est un mauvais calcul...
</span>
Eh bien, n'hésitons pas: ajoutons des phosphates ! Pas d'amateurs ? Qui veut expérimenter ce génial procédé ?
Il reste un long chemin à parcourir.

Oui, je sais, je suis banni. Ne te donne pas la peine de me le faire savoir. Tu es exactement comme tous les webmestres, modos ou "conseillers" ignares: tu n'admets pas qu'un membre ait des connaissances. Continue à lutter contre les nitrates dans tes bacs à discus en changeant de l'eau tous les jours. A défaut de te muscler le cerveau, ça te fera de beaux biceps.

Salut. Et surtout, cours acheter des antibiobios.

LEFILMU:
Citation :Quand je vois ce qui s'est passé ailleurs, je dois avouer que je suis scotché... mais très content, parceque du coup, Galathée est sur le chant de l'eau, c'est tout bénef pour nous !
Désolé Lesfilmu, mais je crois que tu t'es trompé. Tous les forums se ressemblent, et la chasse aux sorcières y est le sport préféré.

Je vais rejoindre Idella, sur AquaFlore. Tu ne sais pas qui il est ? Ce n'est pas grave: je ne le savais pas non plus. Il m'a contacté un jour pour un problème (un peu compliqué) sur les résines cati-ani. Ce n'est qu'ensuite que j'ai su qui il était. C'est un "vieux" comme moi. Mais il a dix ans de plus que moi et encore beaucoup plus de sagesse. Ce Monsieur écrivait, à la fin des années 1960, des articles sur les discus, en collaboration avec les Dr. Bruno CONDE et Denis TERVER, de l'aquarium de Nancy. On m'a mis en contact avec lui d'une façon assez curieuse, mais peu importe. Ce qui importe, c'est que j'aie pu démêler son problème. Il a fallu une dizaine de jours d'expériences, d'analyses et de mails, et tout s'est fait dans le respect mutuel et la courtoisie. Un vrai bonheur. On ne peut pas se permettre de raconter des c**** à une telle "pointure". Ah, si tous les forums pouvaient ressembler à ça !
Va voir sur AquaFlore combien de fois Idella a posté sur le forum. Si tu n'as pas le courage, je vais te le dire: 0 fois. Parmi tous les "ghosts" des forums, il y a deux sortes de gens: ceux qui viennent profiter des conversations des autres et ceux qui ne veulent pas poster lorsqu'ils voient à quoi ils s'exposent. Je les rejoins.
Sans doute à raison de mon ancienne profession (enseignant), j'ai voulu avoir, sur les forums, une attitude active, car je crois encore à la transmission du savoir. C'est ce qui a fait mon malheur. Continuez, les petits gars, vous savez tout, vous n'avez rien à apprendre des anciens. Ce qui m'attriste le plus, c'est de constater que, même parmi les plus jeunes d'entre vous, aucun n'est capable de remettre en cause les inepties des pseudo-scientifiques du passé (et du présent.) Les nitrates sont responsables des algues ? Eh bien, luttez contre les nitrates si cela vous amuse. J'ai autre chose à faire: je dois bêcher mon potager.
Cependant, lorsque, comme certains aquariophiles d'eau douce ou d'eau de mer, vous pourrez vous dispenser de tout changement d'eau, vous pourrez dire: "je suis un aquariophile". Il y aura beaucoup de discus à mourir prématurément avant d'en arriver là.

:fleur:
gégé
Junior Member
**


0
5 posts 0 threads Inscription : Feb 2005
21-03-2005, 13:56:16 -
#25
Excellent, mais c'est tellement vrai... LOL LOL


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  A quelle age Guy 13 6,527 13-04-2005, 20:52:10
Dernier message: Guy
  Température (discus) jobar 8 5,018 22-02-2004, 14:55:48
Dernier message: claudine

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)